BIG BANG - Magazine de Musiques Progressives

Chroniques

Score pochette

PISTES :

DVD 1 :
1. The Root Of All Evil
2. I Walk Beside You
3. Another Won
4. Afterlife
5. Under A Glass Moon
6. Innocence Faded
7. Raise The Knife
8. The Spirit Carries On
9. Six Degrees Of Inner Turbulence
i. Overture
ii. About To Crash
iii. War Inside My Head
iv. The Test That Stumped Them All
v. Goodnight Kiss
vi. Solitary Shell
vii. About To Crash (Reprise)
viii. Losing Time / Grand Finale
10. Vacant
11. The Answer Lies Within
12. Sacrified Sons
13. Octavarium
i. Intro
ii. Someone Like Him
iii. Medicate Me
iv. Full Circle
v. Intervals
vi. Razor's Edge
14. Rappel : Metropolis Pt. 1

DVD 2 (bonus) :
1. 20th Anniversary Documentary
2. Octavarium Animation
3. Another Day (Tokyo - 1993)
4. The Great Debate (Bucharest, Roumanie - 2002)
5. Honor Thy Father (Chicago - 2005)

FORMATION :

James LaBrie

(chant)

John Petrucci

(guitare)

Jordan Rudess

(claviers)

John Myung

(basse)

Mike Portnoy

(batterie, percussions)

EXTRAIT VIDEO :

DREAM THEATER

"Score" (DVD)

États-Unis - 2006

Rhino - 251mn

 

 

A l'occasion des vingt ans du groupe, un concert exceptionnel avait été organisé le 1er avril 2006 dans la très belle salle du Radio City Music Hall de New York, en apothéose de la tournée consacrée à Octavarium, la dernière réalisation studio en date. Exceptionnel, car pour la majorité de la prestation, un orchestre symphonique légèrement réduit était présent, une expérience qui était à ce jour encore inédite pour le groupe. Comme pour les précédentes sorties dans le genre, le concert sort à la fois sous forme d'un triple CD et de ce double DVD.

Le premier DVD reproduit l'intégralité du concert, monté très professionnellement, étant donné que c'est Mike Portnoy en personne qui s'en est chargé. Le groupe y apparaît parfaitement en place, désormais bien rodé, presque sans surprise, pourrait-on dire. Le plus, c'est la présence dans la set-list de certains titres rares. Ainsi, à côté de l'efficace «The Root of All Evil» ou des classiques «Under a Glass Moon» ou «Innocence Faded», on a droit à «Afterlife» de When Dream And Day Unite, et surtout à des morceaux inédits en studio : «Another Won», une composition des premiers temps du groupe, très heavy metal mais à la structure déjà fort alambiquée, et le long et séduisant «Raise the Knife», issu des sessions de Falling Into Infinity, sur lequel Jordan Rudess utilise le continuum fingerboard, un clavier tactile. La seconde partie du set, avec la participation de l'orchestre, s'avère toutefois inégale. Si la prestation de ce dernier sans le groupe pour l'ouverture de «Six Degrees of Inner Turbulence» donne un résultat fort intéressant, il n'en est plus de même sur la suite du morceau, les arrangements orchestraux créant même de la confusion avec la dominante rock sur «War Inside my Head» en particulier, ou étant quelque peu masqués pour «Sacrificed Sons», d'ailleurs fort bien joué. La version d'«Octavarium», un des moments forts du concert, profite plus agréablement de la participation de l'orchestre au début et à la fin, tout comme le rappel, l'excellent «Metropolis», enrichi d'une certaine profondeur. Un des apports du DVD est en tout cas de nous permettre de voir que toute l'introduction planante de «Octavarium» est jouée par Jordan Rudess seul, sans John Petrucci, au continuum fingerboard, puis à la steel guitar. Notons par ailleurs qu'il met également à contribution un clavier analogique à l'ancienne pour la partie soliste, plus loin dans le morceau.

Le second DVD est surtout intéressant pour deux choses. D'abord, il contient des titres joués live à d'autres moments de la carrière de Dream Theater, et qui ne font pas doublon avec les précédents, leur seul défaut étant d'avoir un rendu sonore plus brut, moins travaillé. On peut donc profiter de «Another Day» en 1993, qui dispose du meilleur rendu sonore, avec un Kevin Moore remplaçant avantageusement le saxophone, et pour la première fois en DVD de «Honor Thy Father» (version 2005), une des perles de Train Of Thought, et «The Great Debate», interprété en 2002, là aussi un des moments forts du double Six Degrees Of Inner Turbulence. L'autre intérêt majeur de ce second DVD, c'est un documentaire intitulé «The Score So Far...» (sous-titré en français), qui revient sur les vingt ans du groupe. En réalité, les dernières années, depuis l'incorporation de Jordan Rudess et l'équilibre qui en a résulté, sont plus rapidement survolées. A l'aide des interviews des musiciens, avec en prime la participation des deux premiers chanteurs et de Derek Sherinian (mais pas de Kevin Moore, malheureusement), et d'images d'archives (clips, mais également concerts), on revit les débuts de la formation, baptisée initialement Majesty, en hommage à la musique de Rush, une des influences fondamentales de Portnoy et Petrucci, puis son succès foudroyant à la sortie d'Images And Words, et ses difficultés ultérieures, du départ de Kevin Moore au manque de liberté artistique à l'époque de Falling Into Infinity (curieusement, aucun mot sur le disque A Change of Seasons, sans doute de par son caractère hybride). Dernier petit bonus, l'anecdotique mais amusant dessin animé mettant les membres de Dream Theater en scène sur fond de la longue section instrumentale d'«Octavarium», qui fut diffusé sur écrans pendant l'interprétation de la suite. Un double DVD encore une fois très pro, et qui saura satisfaire tous les amateurs du groupe.

Jean-Guillaume LANUQUE

(chronique parue dans Big Bang n°63 - Automne 2006)