BIG BANG - Magazine de Musiques Progressives

Chroniques


PISTES :

1. The Kokonino Stomp (4:42)
2. The Secret Life Of Walter Riddle (8:14)
3. The Odessa Steps Sequence (8:42)
4. Mail Order Quarks (10:27)
5. Tiger Tea (12:13)
6. Joosan Lost / The Fate (21:40)

FORMATION :

Mike Sary

(basse, percussions)

Dean Zigoris

(guitare, claviers, chant, percussions, guitare synthétiseur)

Bob Douglas

(batterie [1,5])

Greg Acker

(flûtes, saxophone, percussion [1,3,4,5])

John Encifer

(claviers)

Eugene Chadbourne

(banjo)

John Robinson

(claviers [1,3,5,6])

Brian Donohoe

(batterie [2,3,6])

Steve Good

(saxophone, clarinette [2])

Chris Vincent

(batterie, chant, percussions [2,3,6])

Cathy Moeller

(violon [4])

Kirk Davis

(chant, percussions [4])

FRENCH TV

"The Violence Of Amateurs"

États-Unis - 1999

Autoprod. - 63:48

 

 

Aprés quinze années de bons et loyaux services, il était temps que la bande à Mike Sary nous offre enfin un album digne de son (de plus en plus) grand talent. Avouons que jusqu'ici, ses albums nous avaient toujours laissé un peu sur notre faim. Au-delà des problèmes récurrents lié à une instabilité chronique de son effectif, notre insatisfaction résultait en fait de considérations formelles. La musique de French T.V. demeurait en effet parasitée par certains partis-pris peu judicieux, qu'il s'agisse d'incursions démonstratives du côté du jazz-rock, ou d'expérimentations sonores sans grand intérêt.

Avec son précédent album studio Intestinal Fortitude (malgré sa tentative, peu concluante avec le recul, d'intégrer des passages chantés), et surtout le live Yoo-Hoo (qui proposait des versions transfigurées, grâce notamment à la guitare de Zigoris, de «classiques» du groupe), French T.V. nous avait toutefois donné l'espoir de nous gratifier un jour d'une musique assumant enfin totalement sa dimension déjantée et non-conformiste.

Disons-le sans tarder, The Violence of Amateurs est non seulement le meilleur album de French T.V. à ce jour, mais aussi à n'en pas douter un futur classique du style que le groupe a choisi de célébrer, si tant est que la musique du groupe puisse être catégorisée de manière stricte. Celle-ci est en effet assez inclassable, ne correspondant à aucune orthodoxie en vigueur, progressive ou autre. La seule filiation perceptible reste sans doute celle avec l'école de Canterbury, et ce n'est sans doute pas un hasard si l'on retrouve ici sur trois morceaux l'ex-batteur de Volaré, Brian Donohoe.

De fait, on retrouve chez French T.V. cette volonté de combiner des passages instrumentaux complexes, parfois jazz, parfois plus R.I.O., voire carrément alambiqués et souvent teintés d'une forte ironie, d'un second degré qui s'exprime notamment dans l'intitulé des morceaux et par certains clins d'œil (bruitages, etc.). Du big band 'mingussien' déjanté de «Tiger Tea» en passant par l'ébouriffante reprise du «Joosan Lost The Fate» de Samla (en version speedée) ou la B.O de série B de «The Secret Life Of Walter Riddle», on ne peut que rester estomaqué par tant d'énergie et de créativité.

La cohérence qualitative qui unit cet album tient par conséquent du miracle, car aucune des six compositions ne s'engage dans la même direction musicale. De plus, il contient deux reprises (c'est un peu la spécialité de French T.V., qui s'avère être un acteur récurrent de tous les «tribute») et pas moins de quatre line-ups différents y sont à recenser. Il semble toutefois qu'avec Dean Zigoris (guitariste, arrangeur et auteur de deux compositions), Mike Sary ait enfin trouvé un collaborateur capable de le seconder.

Avec The Violence Of Amateurs, French T.V. se permet donc, non seulement de s'émanciper de tout carcan stylistique, mais également de nous donner une belle leçon de rock progressif : audacieuse et complexe sans jamais se faire absconse, accessible et énergique sans pour autant racoler le tout-venant, sa musique est plus que jamais authentique et enthousiasmante. Quinze ans après ses débuts, le groupe américain affiche enfin une totale maturité : une réussite qui, n'en doutons pas, fera date...

Olivier PAUTONNIER

(chronique parue dans Big Bang n°31 - Octobre 1999)